Les allergies du mois de novembre

Novembre, l’hiver approche et les pathologies se multiplient.

Avec le retour du froid, les pathologies hivernales se développent (angine, trachéite, bronchite…). Les traitements par antibiotiques et anti inflammatoires sont plus fréquents.

Les allergies aux antibiotiques

De 8 à 10% des Français se disent allergiques aux antibiotiques, mais pour confirmer la réalité de cette allergie, il est indispensable de réaliser des tests afin d’établir précisément quelles sont les familles d’antibiotiques incriminées dans ces réactions.

Les allergies aux antibiotiques se manifestent par des éruptions cutanées de type urticaire, ou encore des oedèmes de Quinck ou des chocs anaphylactiques dans les cas les plus graves.
En cas d’allergie à un antibiotique, il est important de signaler rapidement au médecin les signes évocateurs de l’allergie afin de pouvoir changer l’antibiotique et soigner correctement la maladie.
Après l’évaluation de la réalité de l’allergie, il s’avère que seuls 10% des personnes pensant être allergiques le sont vraiment.

En cas d’allergie réelle à un antibiotique, toute la famille est muse en cause et sera à éliminer de tout traitement futur pour la personne.

Les allergies aux anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les allergies aux anti-inflammatoires sont fréquentes, essentiellement chez les personnes asthmatiques ou souffrant d’urticaire chronique. La fréquence de ces allergies augmentent vers l’âge de 30-40 ans. On observe principalement des troubles respiratoires avec de l’asthme, ou de l’urticaire. L’allergie aux anti-inflammatoires est le plus souvent une réaction d’intolérance qu’une allergie vraie. Dans la plupart des cas, tous les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont à éviter. Il existe une alternative thérapeutique à la prise de médicaments de cette famille, le paracétamol.

En conclusion, il existe des allergies aux médicaments, mais qui présentent toutes des alternatives thérapeutiques. Dans tous les cas, il faut faire des tests afin de vérifier si la personne est particulièrement sensible à une famille de médicaments. La détermination de ces allergies permetde trouver le traitement adapté et sécurisé pour chaque personne. Il sera néanmoins important de signaler à chaque consultation médicale les allergies dont la personne souffre afin d’adapter le traitement.