Allergie à la viande : symptômes et traitements

Allergie à la viande

L’allergie à la viande est rare, mais peut être très sévère.

Les allergies à la viande sont des allergies relativement rares. Si, dans la plupart des cas, elles ne se manifestent que par des réactions locales, elles peuvent parfois prendre des proportions dramatiques et conduire au décès.

Quels sont les allergènes contenus dans la viande?

L’allergie à la viande est due à la présence de différentes protéines.

De nombreuses protéines peuvent être impliquées. Parmi celles-ci, on peut citer la sérum-albumine pour les allergies au porc et au boeuf, la myoglobine présente dans la viande rouge, l’alpha-gal injectée par les tiques étoilées et responsable de réactions à la viande rouge.

Quels sont les symptômes des allergies à la viande?

Les allergies alimentaires à la viande sont rares. Elles ne représentent que 2,7 % des allergies alimentaires.
Cliniquement, dans la plupart des cas, les réactions allergiques à la viande se manifestent par un gonflement des lèvres, des démangeaisons au niveau de la bouche, un œdème à la joue, de l’urticaire, une rhinite et éventuellement une conjonctivite.

En revanche, quelques cas graves ont été rapportés avec un syndrome néphrotique, c’est à dire une insuffisance rénale grave, liée à la consommation de viande de porc. Cette allergie peut être mortelle dans les cas les plus graves.

Les allergènes impliqués dans les manifestations allergiques à la viande peuvent être nombreux, mais ils provoquent peu de réactions.

Existe-t-il des événements extérieurs pouvant rendre allergique à la viande rouge?

Depuis quelques années, des chercheurs américains ont fait un rapprochement entre la morsure de la tique étoilée et l’allergie à la viande bovine. La tique injecte alors un allergène, l’alpha-gal, présent également dans la viande rouge. Le sucre présent dans le sang des humains réagirait avec cet allergène et provoquerait des réactions avec la viande rouge et les produits laitiers.

Les symptômes de l’allergie à la viande

Les traitements des allergies à la viande

Le meilleur moyen d’éviter les manifestations allergiques, il est important d’éviter la consommation de la viande ou de la famille de viande incriminée.

Il est donc important de lire avec beaucoup de soin la composition des produits préparés dans le but de limiter au maximum les risques de réaction allergique. Le malade devra à tout prix éliminer toute trace de la viande incriminée dans les préparations.

Il est également essentiel de déterminer avec précision à quelle protéine le malade est réellement sensible. Cela permettra de savoir quelles viandes sont à éliminer ou encore s’il est possible de continuer à consommer tout type de viande, à la condition express qu’elle soit bien cuite, afin de détruire au maximum les protéines impliquées dans les manifestations allergiques.

Les allergies croisées avec la viande

Dans la plupart des cas, l’allergie à la viande est croisée avec d’autres allergies alimentaires ou respiratoires.
L’allergie à la viande de volaille peut être croisée avec l’allergie aux œufs.
L’allergie aux poils de chat peut conduire à une réaction croisée avec le porc et plus particulièrement les rognons de porc.

L’allergie au porc peut aussi être responsable de réaction croisée avec certains médicaments comme les héparines, synthétisées à partir d’intestin de porc.

La sérum-albumine responsable de l’allergie au lait est également impliquée dans des allergie au porc et au boeuf, mais cette protéine ne résiste pas à la cuisson.