Intolérance au gluten, ou la maladie cœliaque

Allergie Gluten

L’intolérance au gluten se manifeste par des troubles intestinaux.

Le gluten est une protéine élastique que l’on trouve dans de nombreuses céréales comme le blé, l’orge et le seigle. On retrouve donc la protéine incriminée dans de nombreux aliments de consommation courante, tels que le pain, les pâtes, ou encore les biscuits.

Qu’est-ce que l’intolérance au gluten?

La maladie cœliaque est beaucoup plus qu’une simple intolérance. En effet, il s’agit d’une maladie auto-immune (le système immunitaire d’un individu attaque l’organisme dans une réaction immunitaire anormale), caractérisée par l’apparition d’une inflammation et la destruction des villosités intestinales, suite à l’absorption de gluten. Les villosités intestinales sont des replis de la paroi de l’intestin grêle qui permettent à l’organisme d’absorber les nutriments et les vitamines. Chez les personnes souffrant d’intolérance au gluten, les villosités disparaissent et peuvent provoquer des carences en nutriments et en vitamines plus ou moins sévères.

Quels sont les symptômes de l’intolérance au gluten?

L’intolérance au gluten peut s’exprimer de façons variables selon les individus, ce qui rend son diagnostic difficile et souvent tardif. Les malades peuvent être atteints de malnutrition, de fatigue, de dépression ou encore de douleurs articulaires. Si la maladie n’est pas détectée suffisamment tôt ou si le traitement n’est pas suivi correctement, des signes plus graves peuvent apparaître, tels que une anémie suite à la mauvaise absorption du fer, de l’ostéoporose suite à la mauvaise absorption du calcium et de la vitamine D, une atteinte des nerfs avec des fourmillements et parfois des crises d’épilepsie, de l’arthrite, une dermatite herpétiforme avec des démangeaisons, des brûlures et des cloques rouges localisées essentiellement au niveau des coudes, des genoux et des fesses, et enfin certains cancers intestinaux à long terme.

Quelles sont les causes de la maladie cœliaque?

L’intolérance au gluten touche environ une personne sur cent en Europe, mais de nombreux cas ne sont pas diagnostiqués en raison de la grande variabilité des symptômes.
Une origine génétique à cette maladie est évoquée, mais le stress, des infections intestinales ou des traumatismes pourraient également être un facteur déclenchant.

Comment diagnostiquer l’intolérance au gluten?

Le diagnostic de la maladie cœliaque se fait par élimination. Le médecin doit dans un premier temps éliminer toutes les possibilités d’intolérance alimentaire autres, mais aussi les autres maladies intestinales.
Il faudra ensuite faire une prise de sang pour rechercher des anticorps spécifique de la maladie cœliaque. Dans un second temps, une biopsie de l’intestin grêle révèlera la disparition des villosités intestinales en cas d’intolérance au gluten.

Les symptômes pour intolérance au gluten

Quel est le traitement de l’intolérance au gluten?

Le seul traitement de la maladie cœliaque consiste en l’exclusion totale du gluten de son alimentation. L’absence de gluten dans l’alimentation permet de réduire la réaction inflammatoire intestinales, de faire disparaître les symptômes liés à la maladie et de limiter les complications plus tardives. En règle générale, ce nouveau régime alimentaire sans gluten permet de retrouver une paroi intestinale normale après quelques mois. Les personnes devront alors éliminer de leur alimentation tous es produits contenant des céréales, les alcools à base de malt, les bières, les produits contenant de l’amidon.

Les allergies croisées

En raison de l’inflammation et la fragilité de la paroi intestinale, une personne souffrant d’intolérance au gluten pourra également être intolérante au lactose, lorsque les intestins sont irrités. Mais le suivi d’un régime alimentaire sans gluten pourra atténuer les signes de l’intolérance au lactose.