Allergies aux pollens : symptômes et traitements

Allergies Pollens

Qui n’a jamais entendu la célèbre phrase « je suis allergique au pollen »?

Les allergies aux pollens sont multiples. En effet, on peut être sensible aux graminées, aux Bétulacées, à l’ambroisie ou encore aux Cupressacées. Il est donc indispensable de réaliser des tests pour déterminer précisément quels pollens sont responsables des manifestations allergiques ressenties.

Qu’est ce qu’une allergie?

Une allergie est une réponse exagérée de l’organisme vis-à-vis d’un élément extérieur. Dans le cas présent, l’allergène incriminé est le pollen de certaines plantes.

Dans un premier temps, il faut une exposition à l’allergène. Suite à ce contact, l’organisme identifie le pollen comme un antigène. A l’exposition suivante, le pollen est reconnu comme un agresseur contre lequel il faut se défendre.

Les symptômes de l’allergie aux pollens

Une allergie aix pollens est une allergie respiratoire, provoquée par l’inhalation des pollens.
Cliniquement, l’allergie se traduit par une rhinite allergique (nez qui coule, yeux qui pleurent), une conjonctivite, des démangeaisons du palais, de la toux et des difficultés à respirer avec parfois une crise d’asthme. De l’urticaire peut également se manifester.
Dans les cas les plus graves, un œdème de Quinck et parfois un choc anaphylactique pouvant conduire au décès peuvent être décrits.

Quelles sont les causes de l’allergie aux pollens?

Les allergies aux pollens peuvent être provoquées par différentes familles de plantes.

Les graminées

Les graminées sont des plantes sauvages et cultivées retrouvées sur tout le territoire. Ce sont les plantes responsables du fameux rhume des foins. Dans cette famille, on peut citer le blé, l’orge, l’avoine, le seigle, la fétuque et le chiendent sont parmi les plus connues.

La famille des Bétulacées

Les Bétulacées sont des arbres très représentés sur le territoire. Dans cette famille, on retrouve le bouleau, le noisetier, l’aulne et le charme.

La famille des Cupressacées

Il s’agit du cyprès et du thuya.

Les autres arbres

D’autres arbres peuvent provoquer des allergies : Le frêne, l’olivier, le platane, le chêne, le châtaignier, le peuplier, le saule ou encore le tilleul.

Les Herbacées

Il s’agit de plantes vivaces ( environ 50 000 espèces) que l’on trouve en bordure des routes. Parmi ces plantes, on peut signaler l’ambroisie.
L’ambroisie est une plante sauvage disséminée par l’homme. Cette plante, qui est une mauvaise herbe, est en pleine extension.

Les périodes de pollinisation commencent dès le mois de décembre dans le sud de la France avec le pollen de cyprès. Les pollens de bouleau, de frêne et de peuplier sont responsables d’allergies entre mars et avril. Par la suite, on retrouve les pollens de graminées entre mars et juin puis les pollens d’herbacées de juillet-août à octobre.

Les symptômes des allergies aux pollens

Les traitements des allergies aux pollens

Les traitements médicamenteux sont à adapter aux symptômes. Le traitement de base se compose d’un anti-histaminique oral et éventuellement de corticoïdes oraux ou inhalés. Un collyre anti-allergique peut également être prescrit.

Des traitements homéopathiques peuvent également être pris en prévention et pour atténuer les symptômes. Ces traitements sont à définir selon les signes ressentis. Néanmoins, une dose de Poumon histamine pourra être prise en prévention à raison d’une dose par semaine, en commençant un mois avant ma saison pollinique et en continuant tout le temps de la période à risques.

Quelques mesures préventives peuvent également atténuer les signes :

  • aérer son logement tôt le matin
  • éviter de sécher le linge dehors (le pollen se fixe facilement sur tout ce qui est humide)
  • utiliser l’air recyclé dans la voiture et pas la climatisation
  • prendre une douche en rentrant de l’extérieur pour éliminer le pollen des yeux et du nez
  • porter des lunettes pour protéger les yeux
  • limiter les sorties en cas de vent ou en fin de matinée et milieu d’après-midi, périodes où les pollens sont les plus nombreux.

Les allergies croisées avec les allergies aux pollens

L’allergie aux Bétulacées peut être croisée avec des allergies alimentaires :

  • allergie aux fruits de la famille des Rosacées (pomme, abricot, pêche, amande, cerise, poire, prune)
  • allergie aux légumes de la famille des Apiacées (carottes, ail, melon, persil, poireau, concombre)

Dans ces deux cas les allergènes sont détruits par la cuisson.

L’ambroisie peut provoquer une allergie croisée avec le céleri.