Quels sont les traitements des allergies ?

Les allergies sont multiples et les traitements sont adaptés à chaque patient. Alors quels sont les moyens disponibles actuellement pour soulager les malades?

Les principales manifestations allergiques

Les allergies se caractérisent par une réaction excessive du système immunitaire vis à vis d’un élément étranger à l’organisme, qu’on appelle l’allergène. Les allergènes sont de petits fragments d’une entité plus importante (par exemple une partie d’un pollen) qui va déclencher la libération d’histamine dans le sang et provoquer les différentes manifestations allergiques. Les allergies peuvent se manifester de plusieurs manières avec des degrés d’intensité plus ou moins importants. En effet, les signes de l’allergie peuvent se limiter à une réaction cutanée (l’eczéma), mais dans des cas graves, le malade peut déclencher une crise d’asthme ou encore un choc anaphylactique, avec une chute de tension, des oedèmes et une perte de conscience pouvant provoquer le décès.

Les allergies sont diverses. Il existe des allergies alimentaires, des allergies respiratoires pouvant provoquer des crises d’asthme ou encore des allergies cutanées avec de l’urticaire ou de l’eczéma. Très souvent, une personne allergique est atteinte de plusieurs allergies, on observe ainsi des réactions croisées (une allergie au kiwi peut être croisée avec une allergie au latex par exemple).

En effet, les allergènes peuvent être semblables entre deux composés totalement différents (l’avocat et les crevettes par exemple). Il est donc important de réaliser des tests précis afin de déterminer avec certitude à quoi une personne est allergique. Ces tests sont réalisés par un médecin allergologue. Il s’agit de mettre la personne en contact avec différents allergènes et de déterminer lesquels vont réagir. Ce test (le prick-test) se fait sur les bras. Le médecin pose une goutte des allergènes à tester sur les bras de la personne et il griffe la peau. Si la personne est sensibilisée à un allergène, une tâche rouge va apparaître, avec une sensation de chaleur et des démangeaisons.

Combien de personnes souffrent d’allergies en France ?

En France, on estime qu’une personne sur trois est allergique. Les allergies respitatoires représentent la moitié des cas, et dans la plus grande partie des cas, lespollens sont impliqués, mais la part des allergies alimentaires ne cesse d’augmenter. En effet, 4% des adultes et 8% des enfants sont obligés de surveiller leur alimentation. Les allergies alimentaires sont souvent beaucoup plus dangereuses que les allergies respiratoires, car elles peuvent provoquer des oedèmes de quinck et des chocs anaphylactiques. Les allergies alimentaires sont donc essentielles à déterminer pour protéger les malades.

Depuis le milieu du vingtième siècle, les allergies sont en pleine augmentation et l’organisation mondiale de la santé a déclaré que les allergies sont un problème de santé publique.

Comment peut-on expliquer l’augmentation des personnes allergiques ?

Les allergies connaissent une augmentation record dans les pays développés. Ce phénomène pourrait s’expliquer par une hygiène trop importante. En effet, vivre dans un milieu où tout est assaini en permanence semble nuire au développement normal du système immunitaire. Par ce fait, l’exposition à certains éléments extérieurs peut être interprétée comme une agression par le système immunitaire, qui réagit alors de façon disproportionnée. Il a été démontré que la vie en milieu rural est un facteur protecteur face aux allergies. En effet, les allergènes sont beaucoup plus présents à la campagne qu’en ville. Le système immunitaire développe alors une tolérance face aux allergènes.

Comment devient-on allergique ?

Classiquement, il faut deux contacts avec l’allergène pour déclarer une allergie. En effet, lors du premier contact, le système immunitaire se met alors à fabriquer des anticorps qui vont passer dans le sang. Cette phase est asymptomatique.

Par la suite, au cours d’un deuxième contact avec l’allergène, cette molécule est reconnue comme dangereuse par les anticorps. De l’histamine et des médiateurs de l’inflammation sont libérés dans le sang et provoquent les réactions allergiques.

Quels sont les traitements possibles pour soulager les allergies ?

Il existe différents traitements possibles pour soulager les manifestations allergiques. Chaque malade possède son propre traitement, pour atténuer les symptômes ressentis. Les différentes manifestations allergiques s’associent pour donner les signes propres à chaque malade.

Les traitements symptomatiques

Les traitements symptomatiques se composent essentiellement d’anti-inflammatoires locaux (sprays pour le nez, collyres) pour traiter les rhinites et les conjonctivites.

Des corticoïdes peuvent également être utilisé pour diminuer l’inflammation (par voie orale pour les manifestations générales comme les oedèmes, par inhalation en association éventuellement avec un bronchodilatateur pour dégager les bronches, sous forme de crème ou de pommade pour les manifestations cutanées telles que l’eczéma).

En cas de choc anaphylactique, un stylo injecteur d’adrénaline peut être utilisé.

Les antihistaminiques ou anti-H1

Ces médicaments agissent en empêchant la libération d’histamine dans le sang. L’histamine est le médiateur de l’allergie, c’est à dire qu’il s’agit de la molécule qui provoque les signes de l’allergie.

Cette classe de médicaments est assez étendue. Certaines molécules seront plus spécifiques de l’urticaire et d’autres auront une meilleure action sur les allergies respiratoires. Néanmoins, l’effet de ces médicaments s’atténue avec le temps. Il est donc préférable de changer de molécule dès que l’effet s’atténue.

La désensibilisation

La désensibilisation est le traitement le plus efficace de l’allergie. Il est aussi le traitement qui a un effet qui se maintient le plus longtemps.

Le but de ce type de traitement est d’administrer une petite quantité d’allergène purifié et identifié de façon régulière à un patient pour induire une tolérance face à cet élément. La désensibilisation ne peut pas concerner tous les types d’allergie. Il est nécessaire de pouvoir identifier très précisément l’allergène responsable des réactions. Il faut également pouvoir isoler et purifier la molécule en cause pour ensuite pouvoir l’administrer au malade soit par injection, soit par voie orale. Cette méthode nécessite du patient une grande observance, afin de suivre correctement le traitement et d’optimiser la réussite.

L’éviction de l’allergène

La méthode la plus efficace pour éviter les manifestations allergiques est de supprimer l’allergène de son environnement. Pour certaines allergies, la méthode est simple, c’est le cas pour les allergies au chat ou au chien par exemple.
Pour les allergies cutanées, il faut identifier quel produit est en cause, par exemple une lessive, un produit ménager ou encore un parfum et ne plus utiliser de produit de contenant ces éléments.

Pour les allergies respiratoires, le meilleur moyen d’éviter les manifestations allergiques est de vivre en moyenne ou haute montagne. Il faut également changer la literie très régulièrement pour limiter les allergies aux acariens.

Traitement allergie pour l'asthme

Traitement allergie pour l’asthme

Les traitements des crises d’asthme

Les crises d’asthme sont traitées par des corticoides inhalés, des bronchodilatateurs. On peut également y associer des antileucotriènes qui bloquent la bronchoconstriction.
De façon plus rare, on peut associer de la théophylline qui agit en relâchant les muscles des bronches.

Conclusion

En conclusion, les allergies représentent un véritable enjeu de santé publique dans notre pays. Effectivement, de plus en plus de personnes souffrent d’allergies. Il est donc important de prendre en charge efficacement tous les malades dans le but de limiter les dépenses de santé. De nombreux traitements existent et nécessitent d’adapter la prise en charge à chaque personne.

Actuellement, de nombreuses évolutions ont lieu dans ledomaine de la médecine et de la pharmacie, ce qui permet de changer les traitements selon l’évolution des signes allergiques.

Pour protéger les enfants des allergies alimentaires, il faut faire attention au moment de la diversification alimentaire. En effet, il est important d’introduire les aliments un par un et en petite quantité afin de vérifier la bonne tolérance alimentaire. De plus, il faut arrêter de vouloir vivre dans un milieu trop aseptisé. En effet, il est primordial que les enfants développent leur système immunitaire. Pour ça, il est nécessaire d’être en contact avec des bactéries et des antigènes divers, qui permettent au système immunitaire de produire une réaction adaptée.

Les allergies touchent une part non négligeable de la population et des traitements sont possibles pour limiter les signes. A l’heure actuelle, il n’est pas possible de guérir les allergies, néanmoins, il est possible de limiter les signes ressentis par le malade en créant artificiellement une tolérance vis à vis des allergènes impliqués. Les allergies alimentaires sont les plus graves et nécessitent de suivre un régime très strict en éliminant systématiquement l’allergène de l’alimentation du malade.

Pour les allergies respiratoires, une éviction de l’allergène est parfois possible, mais elle n’est pas toujours réalisable.

Dans le cas des allergies cutanées, l’éviction des allergènes est possible dans la mesure où un élément peut être identifié assez facilement.

Dans tous les cas d’allergie, il peut exister des réactions croisées, entre des aliments et des pollens ou des éléments cutanés. Les réactions croisées peuvent être surprenantes mais il est important de les prendre en compte pour limiter les risques de symptômes et ainsi améliorer sa qualité de vie.

Pour terminer, les allergies ont également une origine génétique, notamment les allergies alimentaires. Néanmoins, il est possible de limiter les risques de développement des allergies chezles nourrissons en privilégiant une diversification alimentaire progressive et tardive, et en retardant au maximum l’introduction des allergènes connus comme les oeufs par exemple. De plus l’exposition à des antigènes (bactéries, microbes), permet au système immunitaire de développer une réaction adaptée du système immunitaire. Les enfants ont ainsi moins de risqur de développer des allergies et leur système immunitaire est d’autant plus efficace qu’il produit une réaction adaptée à chaque nouvelle situation.